La traite des vaches

Pierre comme chaque matin (et chaque soir) part traire ses vaches.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est cropped-dsc0008.jpg
Pierre et son épouse Kasia traient les vaches chaque matin et chaque soir et tous les jours sans exception.

La vache normande sauvée de la mort au vêlage puis de l’abattoir

Cette gentille et douce vache a manqué de mourir au moment du vêlage car son veau était mort et déjà en décomposition dans son ventre. Pierre a tout tenté pour la sauver. C’est une miraculée. Grâce à l’obstination de mon frère elle a pu après de longs mois de convalescence se remettre debout et rejoindre ses compagnes a l’herbage. Mais après ce qu’elle a vécu elle ne donne pas de lait et ne peut donc reprendre une carrière de vache laitière. Ainsi elle est destinée a être envoyée à l’abattoir pour être tuée et mangée comme des milliers et des milliers d’autres vaches. Mais mon frère Pierre en a décidé autrement, elle deviendra une vache de compagnie. Le vétérinaire qui a participé à son sauvetage va la prendre chez lui ou elle rejoindra des compagnons ânes et chevaux . Je pense que dans l’histoire plus que millénaire de la Cour de Lestre, jamais une vache n’a échappé à son sort et est ainsi devenue une vache de compagnie.

Pierre change la clôture des vaches laitières

Pierre change la clôture des vaches laitières. L’été elle vont dans les près nommés les Jannyires. Ce sont des clos marécageux inutilisables une bonne partie de l’année.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s